.
 
  PAGE D'ACCUEIL
  LIVRE D'OR
  ECHANGES ET SEJOURS
  TOURISME
  SPORTS
  ENSEIGNEMENT/APPRENTISSAGE DU FLE
  ESPAGNOL
  GASTRONOMIE MEXICAINE
  => Le maïs
  => Le Chocolat
  => Le Piment
  => L'Avocat
  MYTES ET LEGENDES
  CONTACTEZ-NOUS
  GALERIE DE SOUVENIRS DE LA LICENCE EN LANGUES MODERNES
Aujourd'hui sont déjà 3 visiteurs (84 hits) Ici!
Le Chocolat


Le chocolat

Le chocolat s’extrait de la fève de cacao. C'est un ingrédient courant populaire dans de nombreuses confiseries et desserts du monde entier et il est un produit d’origine mexicaine.

 

Le mot chocolat vient du nahuatl xocolatl, dérivé du xocolli, « amer », et atl, « eau ». Le nom latin du genre botanique du cacaoyer, "Theobroma", signifie "Nourriture des Dieux".

 

Les fèves de cacao ont été utilisées par les habitants d'Amérique centrale comme monnaie d'échange et unité de calcul, cela déjà environ 1 000 ans av. J.-C. Un Zontli était égal à 400 fèves, tandis que 8 000 fèves étaient égales à un Xiquipilli. Dans les hiéroglyphes mexicains, un panier contenant 8 000 fèves symbolisait le chiffre 8 000.

 

Des résidus de chocolat ont été découverts dans des poteries olmèques ce qui signifie que cette civilisation de l'ancien Mexique buvait déjà du chocolat il y a 2600 ans. On peut penser qu'ils ont domestiqué le cacaoyer qui a toujours été considéré comme l'arbre des dieux. Les mayas ont également développé la culture du cacaoyer. Les graines de cacao avaient une valeur importante et auraient été utilisées pour faire du troc. La boisson obtenue avec ces graines était vraisemblablement utilisée à des fins thérapeutiques ou lors de certains rituels. Le livre de la Genèse Maya, le Popol Vuh, attribue la découverte du chocolat aux dieux. Cette boisson aurait été confectionnée lors de l'union naturelle du héros Hun Hunaphu avec une jeune fille de Xibalba, l'inframonde maya. Hun Hunaphu avait été décapité par les seigneurs de Xibalba. Sa tête fut ensuite pendue à un arbre mort qui donna miraculeusement des fruits en forme de calebasse appelés cabosses de cacao. La tête du héros cracha dans la main de la jeune fille, assurant ainsi sa fécondation magique. Depuis, le peuple maya se sert du chocolat comme préliminaires au mariage. Le cacao permettait aussi de purifier les jeunes enfants maya lors d'une cérémonie. De même, le défunt était accompagné de cacao pour son voyage vers l'au-delà.

Vers 1300 après J.-C., les Aztèques associèrent le chocolat à Xochiquetzal, la déesse de la fertilité. Dans l'ancien Mexique, le chocolat était consommé sous forme de boisson amère et pimentée appelée xocoatl, souvent aromatisée à la vanille, au piment et au roucou. Le xocoatl était censé combattre la fatigue. Seuls les nobles et les guerriers consommaient du chocolat car le cacao était une marchandise rare qu'il fallait importer depuis les vergers du Tabasco et du Soconuzco appartenant aux mayas. Le cacao était un produit précieux dans toute la Mésoamérique et les fèves de cacao étaient souvent utilisées comme monnaie d'échange. D'autres boissons chocolatées le combinaient avec des produits comestibles tels que les gruaux de maïs (qui agissaient comme un émulsifiant) et du miel.






Ajouter un commentaire à cette page:
Ton nom:
Ton message:

 
   
Publicité  
   
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=